PQ Phonothèque québécoise
Musée du son
Sauvegarder, documenter et diffuser le patrimoine sonore

Extraits sonores des invités (Histoire des maisons de disques)
Bolduc, Marc

Musicien et collectionneur (musique traditionnelle) 



Extraits : 

Grande popularité des disques des artistes de musique traditionnelle québécoise au début du XXe siècle Bolduc, Marc, (56’’ / 350K), enregistré le 30/05/2003

Découverte des artistes méconnus en musique traditionnelle dont Édouard Richard Bolduc, Marc / de Grosbois-Garand, Alexandre / Bélanger, Jean-Claude / Reeves, Francine (1’15’’ / 461K), enregistré le 30/05/2003

 

 

Résumé de l'entrevue :

Bolduc, Marc : Musicien et collectionneur (musique traditionnelle)


Entrevue réalisée le 30 mai 2003 lors du festival de musique traditionnelle La Grande Rencontre (Maisons indépendantes de disque à Montréal) :


Invités : Benoît Bourque (musicien, membre du groupe de musique traditionnelle Le Vent du Nord), Alexandre de Grosbois - Garand (musicien, membre du groupe de musique traditionnelle Genticorum), Lorraine Chalifoux (réalisatrice à la radio de Radio-Canada et productrice de disques), Gilles Garand (musicien et organisateur du festival La Grande Rencontre), Francine Reeves (animatrice et auteure), Marc Bolduc et Jean-Claude Bélanger (collectionneurs)
(réalisée le 30 mai 2003 lors du festival de musique traditionnelle La Grande Rencontre)


Les invités décrivent les premiers disques de musique traditionnelle qu'ils ont appréciés : Jean Carignan est un nom souvent évoqué. Quelques étiquettes dédiées à la musique traditionnelle sont évoquées : Philo, Folkways, Bonanza, Le Tamanoir, Université Laval, Amical, Catalogne, Le Sonographe, Mille-pattes, Radio-Canada, London. Les auto-productions sur cassette ont été courantes dans le milieu.

Gille Garand prétend que le disque Acadie - Québec fut révélateur de la source de la musique traditionnelle d'ici. Il évoque aussi quelques collectionneurs passionnés, dont Gabriel Labbé et un certain M. Lecourt. Il croit que le disque a permis de transmettre le répertoire. Il s'émerveille face au côté "underground" de la musique traditionnelle, ce qui fait qu'on découvre des méconnus constamment. Il cite en exemple l'accordéoniste Francine Desjardins, le violoniste Édouard Richard. Tous reconnaissent l'importance des collectes sur le terrain.

Dans le passé, les éditeurs de disques n'avaient pas le souci de nommer les musiciens de musique traditionnelle. Plusieurs grands musiciens sont commentés : Alfred Montmarquette, Isidore Soucy, Gérard Lajoie, Philippe Bruneau, J.O La Madeleine, Joseph Allard, Arthur Joseph Boulay, dont certains ont connu des succès de vente à leur époque.

Les invités argumentent sur la spécificité de la musique traditionnelle. Certains parlent du "swing" apporté par la famille Soucy ou même avant (Jos Bouchard et Pitou Boudreault). Joseph Allard aurait insufflé une émotion particulière à la musique québécoise alors que Philippe Bruneau aurait apporté un sens critique au répertoire. Tous parlent du caractère festif des musiciens québécois. C'est un folklore qui s'est abreuvé à plusieurs sources, comme des "gitans sédentaires".

La radio a contribué à la transmission de la musique : Don Messer, Les Montagnards laurentiens…

Lorraine Chalifoux devise sur la contribution de Marius Barbeau, ethnologue et collecteur de musiques traditionnelles. Elle parle de l'édition de l'Hommage à Marius Barbeau, en collaboration avec Radio-Canada, suite au travail de Danielle Martineau qui a écouté plusieurs rouleaux de cire de ce collecteur et qui a tenté de transmettre l'esprit de ces enregistrements. Selon Lorraine Chalifoux, le disque permet aux artistes de poursuivre un cheminement.

Les musiciens présents racontent des expériences en studio et des avantages et inconvénients d'un enregistrement multipiste versus un enregistrement en direct. Ils parlent aussi des conditions de production  et de diffusion, soulignant les lacunes du marché. Tous s'entendent pour dire que les intervenants de la musique traditionnelle ont développé un réseau de contacts et de festivals qui facilitent la diffusion de cette musique. On observe aussi à un regain d'intérêt pour la musique traditionnelle, suite à un creux de vague.

***

L’intégrale de l’entrevue (en cassette DAT numérique) ainsi qu’un résumé détaillé et indexé dans la base de données de la Phonothèque sont disponibles pour la consultation au bureau de la Phonothèque québécoise.

 

 

Histoire des maisons de disques (chronologie)

bibliographie

Lien  vers l'exposition virtuelle (MVC) : 

l’histoire des maisons de production de disques indépendantes à Montréal 

 

Extraits des entrevues sur le patrimoine sonore :

Index des invités (par nom)

Index thématique

Index des professions et intérêts des invités

Liens vers des sites reliés aux activités des invités

 

La Phonothèque Inventaires et bases Projets réalisés

 

 


Accueil

PQ

Tous droits réservés
© 1997 Phonothèque québécoise / Musée du son.
Mise à jour le 29 septembre 2003

URL http://www.phonotheque.org/f/archives.html